10 conseils à l’usage des parents pour se préparer à rencontrer les enseignants

Lundi 9 novembre 2020

Eric Dionne

Dans le réseau scolaire, la rencontre de parent a lieu généralement au mois d’octobre ou de novembre dans la foulée de la remise du premier bulletin autant pour le primaire que pour le secondaire. Il s’agit d’un événement important où les enseignants peuvent discuter avec les parents afin de mettre en exergue les forces et les défis de leur enfant tout en proposant des pistes afin de maximiser les apprentissages de leur enfant. Je vous propose 10 conseils que vous pouvez mettre en applicationpour la prochaine fois.

Conseil #1 : aller droit au but

Tous les enseignants1 vous le diront, plus les élèves sont jeunes, plus les parents se déplacent pour aller à la rencontre des enseignants. Il y a donc une plus forte affluence pour les élèves du primaire que ceux du secondaire. Au secondaire, on assiste au même phénomène, il y a toujours plus de parents qui se déplacent pour les élèves plus jeunes (ex. sec. 1 à 3 / 7e à 9e année) que pour les élèves qui achèvent leur parcours secondaire. Le temps imparti à chaque parent est variable, mais disons que vous aurez entre 5 et 10 minutes pour échanger. Il faut donc aller à l’essentiel quant à ce que vous voulez discuter avec les enseignants. Par ailleurs, si vous souhaitez prendre plus de temps pour discuter avec l’un d’entre eux, demandez à avoir un rendez-vous personnalisé à un autre moment afin d’avoir le temps nécessaire pour discuter de ce qui vous préoccupe.

Conseil #2 : se préparer

Puisque le temps de rencontre est limité, vous avez tout intérêt à bien vous préparer. De façon concrète, dressez la liste des enseignants que vous souhaitez voir en priorité. Prenez des notes et écrivez vos questions afin de ne pas les oublier. Vous pouvez également apporter des travaux, des examens ou des productions de votre enfant si vous le jugez nécessaire pour la conversation. Bref, prenez le temps de bien vous préparer et demandez à votre enfant s’il a des aspects qu’il souhaite vous voir discuter avec son enseignant.

Conseil #3 : être en mode « solution »

Chaque élève possède ses forces et ses défis. Pour bien des parents, prendre connaissance des défis peut être douloureux (ex. sentiment d’incompétence, culpabilité, sentiment d’impuissance). Au-delà des constats, il faut d’abord et avant tout se mettre en mode « solution ». En effet, la rencontre de parent est une occasion pour apporter des correctifs avant, justement, qu’il ne soit trop tard dans l’année scolaire. Demandez aux enseignants ce qu’ils proposent. Demandez-leur de vous aider et de vous proposer des pistes concrètes afin d’aider votre enfant. Parfois, il suffit de peu de chose pour faire une grande différence.

Conseil #4 : rencontrer le plus d’enseignants possible

Il y a toujours une forte demande pour les enseignants de matières dites de « base » comme le français, l’anglais et les mathématiques. Profitez de cette situation pour aller discuter avec les enseignants des autres matières qui sont alors moins sollicités. Toutes les matières scolaires sont importantes et vous risquez d’avoir une rétroaction très utile de la part des autres enseignants. De plus, les files d’attente sont souvent moins longues!

Conseil #5 : favoriser l’implication des deux parents

Assister à la rencontre de parent envoie un signal clair à votre enfant : vous accordez de la valeur à son éducation. C’est un message important qui a encore plus de poids quand les deux parents sont présents. Évidemment, cela n’est pas toujours possible, mais quand cela est possible, profitez-en. Vous recueillerez beaucoup d’information lors de cette soirée, on retient souvent plus d’information à deux têtes plutôt qu’une!

Conseil #6 : s’assurer d’avoir un plan pour le suivi

La rencontre de parent n’est pas une fin en soi. Si vous le jugez pertinent, demandez à chaque enseignant de vous indiquer comment vous pouvez suivre le cheminement de votre enfant. Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’outils technologiques qui permettent de suivre le cheminement des élèves sur une base régulière. Vous pouvez également leur demander de convenir d’un plan de suivi comme une rencontre téléphonique par mois ou encore un suivi par courriel toutes les deux semaines. Il y a aussi l’agenda qui demeure toujours un bon outil de communication à l’usage des parents afin de vérifier si votre enfant est allé en récupération par exemple.

Conseil #7 : être factuel

Les enseignants sont formés de manière à amener des faits au jugement qu’ils portent sur les apprentissages de votre enfant. Ils apprécieront si vous amenez également des faits pour discuter de certains aspects; par exemple, des travaux, des examens ou toute autre production de votre enfant. Cela peut être l’occasion de demander des éclaircissements sur les défis pédagogiques que rencontre votre enfant et de discuter de stratégies pour les surmonter.

Conseil #8 : rencontrer, au besoin, la direction

Cela demeure marginal, mais il peut arriver que la rencontre avec un enseignant ne se déroule pas de façon satisfaisante. Dans ce cas, vous avez le droit de demander à rencontrer la direction pour leur parler de vos inquiétudes ou de vos insatisfactions. Il ne faut pas hésiter à le faire si vous avez des éléments factuels suffisants qui vous amènent à penser que l’attention de la direction est nécessaire.

Conseil #9 : apporter les changements nécessaires

La rencontre de parent est l’occasion de marquer un temps d’arrêt et de réfléchir sur les apprentissages de votre enfant. Après cette dernière, discutez avec votre enfant de ses méthodes de travail, de la gestion de son temps ou encore de son environnement d’apprentissage à la maison. Cela pourrait être l’occasion de prendre conscience qu’il y a des aspects à modifier comme de faire les devoirs et l’étude à une heure moins tardive ou encore de réserver un endroit calme et propice à la concentration, dans le logis.

Conseil #10 : discuter de la rencontre avec son enfant

Que votre enfant vous accompagne ou non à la rencontre, il est important de faire le point avec lui. Si celle-ci a été difficile, il est alors préférable d’attendre au lendemain et de laisser retomber les émotions. L’idée n’est pas de reprocher, de critiquer ou de pointer du doigt, mais plutôt de trouver des solutions dont votre enfant sera le premier bénéficiaire. Si, par contre, elle a été positive, c’est alors aussi le moment de l’encourager à persévérer dans cette direction. Le parcours scolaire est un marathon, il faut savoir profiter de chaque petite victoire. Profitez également de ce moment pour faire le point sur les améliorations constatées. Qu’est-ce que votre enfant est en mesure de faire maintenant et qu’il n’arrivait pas à faire il y a quelques semaines ou quelques mois ? Comment a-t-il progressé et pourquoi ? En mettant des mots sur la source des succès, vous contribuerez à enrichir son répertoire réutilisable de stratégies qui lui serviront la vie durant.

Participer à la rencontre de parent, c’est poser un geste symbolique qui montre toute l’importance que vous accordez à l’école et à l’éducation. Cela montre également l’importance que vous accordez au travail des enseignants. Le succès de votre enfant repose sur un travail d’équipe dont vous êtes un élément essentiel!

1 Le masculin est utilisé à titre épicène afin d’en alléger la lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.